Stockez vos effluents agricoles dans une citerne souple

Stockez vos effluents agricoles dans une citerne souple

Faire de l’agriculture responsable c’est avant tout prendre soin de l’environnement naturel autour de soi. Et bien qu’empêcher ses effluents de nuire pendant une certaine période soit une bonne idée, elle peut être souvent embarrassante. Notamment lorsqu’on ignore quelle solution de stockage serait la plus adaptée.

Avez-vous envisagé de garder vos effluents agricoles dans une citerne souple ? Au cas où vous hésitez encore, cet outil vous offre plusieurs avantages et mérite très bien sa place dans votre plantation.

Stockage des effluents agricoles et citerne souple

Les effluents agricoles englobent tout ce qui est issu de votre activité agricole et qui n’est pas domestique. Il en existe sous diverses formes : depuis le lisier aux eaux blanches en passant par le purin, les eaux vertes et brunes. Vous avez alors le choix parmi un éventail de solutions pour réduire leur impact sur l’environnement, parmi lesquelles le stockage.

Avec ses diverses caractéristiques, la citerne souple devrait occuper une place de choix dans vos prévisions de stockage. C’est en effet une alternative fiable, simple à mettre en œuvre et sécurisée. Elle va donc efficacement préserver votre environnement direct des impacts de vos déchets agricoles.

Il vous suffit de quelques minutes et votre citerne flexible est prête à contenir toute sorte d’effluents fermiers ou vinicole. Le caractère définitif ou temporaire de ces liquides toxiques pour l’environnement dépend entièrement de vous et de vos projets. Mais vous voudrez aussi jeter un coup d’œil aux autres solutions de stockage pour voir ce que la citerne souple a de particulier.

Différents types de stockage des effluents agricoles

Les citernes se distinguent notamment par leurs tailles et leur matériau de conception. Tandis que certaines sont faites en acier inoxydable, d’autres sont composées d’acier ordinaire. La différence entre ces deux matériaux réside sur leur capacité à résister à la corrosion. En outre, les résines synthétiques et le polyéthylène peuvent aussi être utilisés.

Seulement, votre citerne de stockage ne va pas préserver vos effluents agricoles bien longtemps. Car les aléas climatiques impactent plus ces modèles. Et si vous souhaitez qu’ils supportent cette agression, il va falloir ajouter de la fibre de verre textile. Or mis le matériau, la position de votre outil de stockage peut varier.

Vous allez par exemple trouver sur le marché des cuves enterrées, des cuves horizontales et des cuves verticales. L’on distingue aussi les cuves de stockages pour effluents rigides à simple paroi –qui peuvent être en plastique ou métallique, des modèles à double paroi.

Dans ce dernier cas, vous allez devoir munir votre citerne à effluents agricoles de vannes et d’un système de détection de fuites. Enfin, il y a les citernes dites « souples » qui ont plutôt le vent en poupe.

Préservation des effluents agricoles, les avantages de la cuve souple

Le principal avantage de la citerne souffle par rapport aux autres modèles sur le marché réside sur son prix. Et ceci avec le bonus de la qualité ! En effet, cette cuve de stockage pour déchets agricoles est doté d’un tissu technique et renforcé. Donc, elle résiste naturellement aux liquides extrêmement agressifs, à l’abrasion mécanique et aux traités anti-UV.

Avec des capacités de stockages moyennes comprises entre 2000 m3 et 10 000 m3 –voire plus, toute sorte de déchets liquides peuvent être stockés dans cette solution légère, pliable et réutilisable. Avec une installation simple et rapide, une étanchéité de stockage parfaite, la citerne souple est aussi anti-odeurs.

Conclusion

Vous l‘aurez certainement compris, il est mieux de choisir une cuve de bonne qualité et résistante qui est adaptable à tous les effluents pour un meilleur stockage. Avec tous ses avantages, la cuve souple vous permet de réaliser des économies –temps, argent, dans votre plantation et mieux encore.

Vous pouvez y loger vos effluents agroalimentaires et industriels, les liquides de station d’épuration avant épandage, les boues de step et les biodigestats. Les lixiviats de décharge et les filtrats de déshydratation de boue ne sont pas en reste.